Maître Dufour, avocat expert du permis de conduire, vous explique les sanctions et les répercussions des infractions liées au volant et vous donne son avis de professionnel de l’automobile. Suivez donc ses indications dans cette vidéo publiée par Pratiks !


Votre avocat du permis vous explique l'infraction liée au téléphone au volant

Les infractions routières liées au téléphone au volant : sanctions et répercussions

D’après l’article R412-6-1 du code de la route, l’utilisation du téléphone au volant est totalement interdite. En voiture ou sur un deux roues, que vous passiez un appel ou écriviez un SMS, c’est valable pour tout le monde !

Les sanctions prévues pour l’usage du téléphone au volant sont celles d’une contravention de classe 4. Vous écoperez alors d’un retrait de trois points sur votre permis de conduire, d’une amende forfaitaire de 135 €, d’une amende minorée de 90 € et/ou d’une amende majorée de 375 €. Pour payer l’amende minorée et ainsi éviter l’amende forfaitaire, il vous faut vous acquitter de la somme le plus rapidement possible.

Dans la vidéo ci-dessus, Maître Dufour, avocat du permis de conduire, cite que le kit main libre est toléré ; or, depuis le 1er juillet 2015, son utilisation (ainsi que celle des écouteurs et des casques) est interdite, notamment parce qu’ils sont susceptibles de « limiter l’attention et l’audition des conducteurs ». Ainsi, si vous êtes surpris à vous en servir, vous encourez les mêmes sanctions précédemment citées. Les cyclistes ne perdront pas de points sur leur permis, mais devront tout de même s’acquitter de l’amende.

L’avis de votre avocat du permis de conduire

Auparavant, lorsqu’un conducteur était surpris à téléphoner au volant, il perdait seulement deux points sur son permis de conduire. L’avis de Maître Dufour, avocat du permis, concerne l’augmentation de la sanction, qui est passée d’une perte de deux points à une perte de trois points.

Il nous explique dans la vidéo que l’État réprime de plus en plus les infractions routières. C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’automobilistes perdent leur permis de conduire. Or, toujours selon notre avocat du permis, augmenter la répression ne servira pas forcément à changer le comportement des gens, notamment à cause d’impératifs de la vie professionnelle et vie privée qui les forceront à utiliser quand même leur téléphone.

Il est vrai que le comportement des automobilistes peut être dangereux pour les utilisateurs de deux roues ; en effet, certaines personnes sont totalement distraites par leur téléphone portable ou leur kit main libre, et ne maîtrisent pas leur véhicule. Cependant, notre avocat du permis et de l’automobile reste clair : si l’État ne cesse d’augmenter la répression des infractions au code de la route, les conducteurs vont perdre leur permis beaucoup plus vite.

Si vous avez des problèmes avec votre permis à points, n’hésitez pas à contacter Maître Dufour au 01 45 05 17 15 ou via le formulaire disponible sur le site internet.